Termes de référence pour le recrutement des conseillers / conseillères en communication pour l’accompagnement des candidates aux élections législatives durant la période de la campagne électorale.

Cette évolution a permis la tenue de l’élection présidentielle sur l’ensemble du territoire et, d’autre part, ouvert la voie à un dialogue inclusif en matière de gouvernance, justice, réforme du secteur de la sécurité, et de réconciliation. En fin juillet et début d’août, les deux tours de l’élection présidentielle, se sont déroulés sans incident majeur, a permis de rétablir l’ordre constitutionnel et contribuer à renforcer la légitimité de l’État à un moment où l’Administration poursuit son redéploiement dans les régions qui ont été sous contrôle les groupes armés pendant le conflit.

ONU Femmes et ses partenaires ont appuyé les organisations féminines du Mali sous l’égide du Groupe Pivot Droits et Citoyenneté des Femmes (GPDCF) à mettre en place et animer la « plate-forme de veille des femmes pour des élections sans violence et équitables ».

- Depuis le 15 juillet 2013  date de démarrage   des  activités du projet, des résultats considérables ont étés  engrangés  par la Plate-forme comme,  l’organisation  des exposés sur les thématiques telles que (i) Les facteurs qui entravent l’émergence politique des femmes ; (ii) qu’est-ce que les femmes ont a gagné ou à perdre dans une élection?  (iii) la sensibilisation sur le retrait des cartes NINA et le vote utile ; (iv) jeunesse et violences politiques, les conséquences sur le développement d’un pays, (v) le Rôle des medias sur la préservation de la paix, (vi) l’Impact des violences électorales sur la participation politique des femmes, (vii) la place de l’espace dans la promotion politique des femmes (cas du Sénégal, et perspectives pour le Mali). (viii) l’impact de leadership et de la solidarité sur la participation des femmes à la prise de décision et (ix) le processus électoral et la prise en compte de la dimension genre dans les organes de gestion.

la Plate-forme de veille a  servi  de  cadre  d’échange  entre  les  femmes  et  les  candidats  à l’élection Présidentielle  venus leur exposées   leurs  projets  de  société.

Cet  exercice  a  permis  aux  femmes  de mieux  s’approprier  du  contenu  des  projets  de  société  et  de  partager  avec  eux    leurs  préoccupations  pour  la  prise  en  compte  du  genre. Les différentes activités ont suscités autant d’engouement que de mobilisation avec environ 350 participants par jour majoritairement des femmes et des jeunes. La particularité de la plateforme fut, le conditionnement  quotidien de l’accès, à la présentation de la carte  NINA  par  les  participants.

Aussi, lors  des  deux  tours  de l’élection  présidentielle, la  Plate-forme  de  veille  a  déployé  plus  d’une  vingtaine     d’observatrices/ d’observateurs  à  travers  le  district  de  Bamako pour  la  surveillance  du  scrutin  dans 222 bureaux  de  vote.

Au  vue  des  différents  acquis, les  participants  ont  demandés  la  décentralisation  des  activités  dans les  autres régions  et dans  le district  de  Bamako.

Pour  la visibilité de  ses  activités de la  Plate-forme de  veille  dispose  d’un  site web  dynamique sur lequel, toutes  les  activités  sont  postées  pour  permettre  à  un plus  grand nombre  de  personnes   de s’informer. Les  actions  de ce site  web viennent  renforcer  les  efforts  de  communication  déjà  entrepris  sur les  radios et la télévision  nationale à  travers  les  messages  de  sensibilisation.

Ce contexte justifie une approche de décentralisation immédiat de la plate de veille au niveau des chefs-lieux de régions[1] pour assister et appuyer les femmes candidates ainsi que mobiliser la population en général et les femmes en particulier pour une forte participation aux scrutins législatives.

Après cette phase test de l’élection présidentielle, le projet compte accompagner dans le  cadre  candidates  en meilleure position sur les listes durant les législatives de 2013.  Il s’agit de la mise en place d’un appui/conseil auprès des candidates aux élections législatives pour les appuyer à développer leur plan de campagne, à les former (coaching) sur les techniques de prise de parole en public, de conduite d’une campagne et surtout à appuyer la mobilisation communautaire. L’appui direct consistera aussi à apporter un conseil  et  un  appui  technique  et  logistique  dans  la  mise de  leur  plan  de  campagne.

Dans la perspective de ces élections législatives, le  GP/DCF envisage de recruter cinq (5) conseillers ou conseillères en communication ayant des compétences avérées par rapport au processus électoral au Mali. Ces personnes ressources seront mises à la disposition des plates-formes décentralisées au niveau des 05 régions suivant le nombre de candidates à appuyer.  

Objectif général : Accompagner/Conseiller/Orienter  les candidates  aux élections législatives pour leur faciliter la mise en œuvre de leur campagne électorale

Objectifs spécifiques

  • Recruter des conseillers (ères)  pour l’accompagnement des candidates durant la période  de la campagne électorale
  • Élaborer des calendriers d’appui aux candidates par les conseillers (ères)
  • Élaborer des plans de campagne pour chaque candidate
  • Inclure dans chaque plan de campagne retenu des activités de renforcement de capacité, de production de supports de communication, de temps de radio ou d’antenne, de meeting

Profil des conseillers

  • Avoir un niveau supérieur au moins égal à bac +4
  • Avoir une bonne connaissance du processus électoral au Mali
  • Avoir une bonne  connaissance sur les questions du genre
  • Être disponible pour la durée des activités
  • Disposer d’une bonne capacité de communication en français et dans les langues locales
  • Savoir communiquer de façon efficace avec les différents partenaires impliqués dans le processus électoral
  • Savoir travailler sous la contrainte des délais et des résultats en faisant preuve d'initiatives, de dynamisme et de proactivité
  • Avoir des compétences avérées en planification et rédaction d’article
  • Avoir une bonne capacité d’organisation (plus adresse email fonctionnelle)

Les attributions des conseillers :

  • Appuyer l’élaboration et la mise en œuvre des plans de campagne des candidates de la région ;
  • Fournir un appui/conseil aux candidates ;
  • Négocier sur la base des consignes données par le GPDCF les organes des médias dans la région ;
  • Recueillir toutes les données concernant les élections au niveau régional et les transmettre au gestionnaire de la plate-forme pour analyse et mise sur le site Web
  • Rédiger des articles de façon journalière sur l’évolution de la campagne dans les régions ;
  • Le jour du scrutin aider les associations de femmes à l’observation électorale dans quelques centres du chef-lieu de la région ;
  • Elaborer la liste de toutes les candidates de la région et les transmettre à la plate-forme ;
  • Faire une brève biographie de toutes les candidates de la région et les envoyer au gestionnaire de la plate-forme pour mise sur le site Web ;
  • Toute autre tâche en lien avec les élections législatives demandées par le gestionnaire ou les responsables du GPDCF ;
  • Rédiger un rapport sur la participation des femmes dans la région ;
  • Travailler en synergie avec les Directions régionales de la promotion de la femme de l’enfant et de la famille

Dépôt de dossier :

Les dossiers constitués d’une lettre de motivation, de l’attestation du diplôme, des attestations de travail et du CV actualisé doivent être déposés au Groupe Pivot Droits et Citoyenneté des Femmes BP : 2814, Avenue  CheickZayed, Porte 103, Bolibana ou par la  version  électronique par email à l’adresse suivante : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Seul (e)s les candidat (e)s retenues sur la base de l’analyse des dossiers seront informé (e)s pour la suite du processus.

DATE LIMITE DE DEPOT DE CANDIDATURE: le lundi 14 octobre 2013 à 12h 30mn



[1] Kayes, Koulikoro, Sikasso, Ségou et Mopti

 

 

 

Share
   
© Plateforme de veille des femmes 2013