Rassemblement des Femmes pour leur Participation dans la Consolidation de la Paix au Mali

 

La rencontre de deux jours sur le renforcement de la participation des femmes en tant qu’actrices et bénéficiaires du processus de paix par l’intégration de leurs priorités dans la phase de mise en œuvre de l’Accord pour la paix au Mali a enregistré la présence des partenaires techniques et financiers; du secrétaire général du Ministère de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille; des anciens ministres; et des participantes venues de toutes les régions (15 femmes par région) et du district de Bamako (100 femmes).

La rencontre a débuté avec les mots de bienvenue de la présidente de la Plate-Forme des Femmes Leaders du Mali. Cela a été suivi du discours du représentant résident de l’ONU Femmes. C’est ensuite que le secrétaire général du Ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille a fait son discours d’ouverture de la session. Toutes ces personnalités ont parlé de l’importance de la participation des femmes dans la consolidation de la paix.

-Dans ses mots de bienvenue, la Présidente de la Plate-Forme des Femmes Leaders du Mali a rappelé l’historique de la création de la Plate-Forme. Elle a aussi parlé, entre autre, de:

  • La souffrance du peuple Malien, surtout des femmes, pendant les crises (veuvage, viols, mariage forcé et autres atrocités)
  • La marginalisation de la participation des femmes dans le dialogue
  •  L’insuffisance ou la non prise en compte de leurs priorités dans les débats qui ont conduit à l’Accord de Paix en Alger

Quant au représentant résident de l’ONU Femmes, il a fait mention des points suivants dans son intervention:

  • La place prépondérante que la culture africaine, en générale, réserve aux femmes dans la résolution et le règlement des conflits
  • La reconnaissance du rôle joué par les femmes maliennes en faveur de la paix depuis l’éclatement de la crise à ce jour
  • L’attention particulière que l’ONU femme porte à la participation des femmes dans les processus de réconciliation et de la consolidation de la paix
  • Du potentiel et de la force des femmes pour la consolidation de la paix

Le représentant résident ajouta que l’exclusion des femmes rendra un complet le processus de la paix comme un ‘’oiseau qui vole avec une seule aile’’. Son intervention a été suivi de celle du secrétaire général du Ministère de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille qui a reconnu l’effort des femmes en faveur de la paix et a réaffirmé l’engagement du gouvernement aux cotés des femmes. Après avoir salué l’initiative, le secrétaire général a déclaré ouvert les sessions de la rencontre.

La cérémonie d’ouverture a été suivie des travaux de groupes. Les 7 groupes ont analysés le document de l’accord de paix pour mieux savoir si les priorités des femmes ont été prises en compte.

Pour la deuxième et dernière journée, les participantes (par région par groupe) ont identifié des initiatives de paix qu’elles s’engagent à mener pour la consolidation de la paix.

Les priorités identifiées par les femmes sont les suivantes:

  1. La sécurisation du pays
  2. Grande campagne de sensibilisation sur la cohésion sociale et le vivre ensemble
  3. L’autonomisation des femmes et des jeunes
  4. Renforcement des capacités des femmes dans tous les domaines
  5. Forte implication des femmes dans le comité de suivi et dans toutes les actions du DDR
  6. Mise en place de la commission vérité, justice et réconciliation sur toute l’étendue du territoire (régions, cercles, communes, village et hameaux) avec au moins 50% des femmes et des jeunes comme membre
  7. Prise en compte des mouvements de résistance des femmes et des jeunes qui ont défendu leurs localités contre l’occupation dans les actions de réinsertion
  8. Création de cadre de dialogue
  9. La construction, la réhabilitation et l’équipement des services sociaux de Base (Santé, éducation, centre de formations des Femmes et Filles…)
  10. Allocation de 30% du pourcentage des revenus issus de l’exploitation rétrocédée par l’Etat aux collectivités territoriales aux femmes sur les ressources naturelles, notamment les ressources minières

Les stratégies proposées sont les suivantes:

  1. Sensibilisation
  2. Plaidoyer auprès des décideurs
  3. Mise en place des actions de réinsertion des femmes et filles réfugiées, déplacées retournées dans leur zone;
  4. Promotion dans les écoles la culture de la tolérance et de la diversité des expressions culturelles ;
  5. Rendre fonctionnels tous les CSCom., CSRéf. et cases de santé de la région par la mise en œuvre effective de la politique sectorielle de santé des populations;
  6. Création de nouveaux postes de sécurité en prenant compte le genre
  7. Redynamisation de la justice
  8. Organisation de concours pour enfants sur les médias en langue locale
  9. Mobilisation sociale autour de la question migration et sur l’économie

Cet atelier a été un cadre d’échanges, de partage et de priorisations des besoins spécifiques à la participation de la femme au processus de mise en œuvre de l’Accord de Paix signé le 15 Mai 2015 à Bamako. Le forum a aussi servi de cadre spécifique de plaidoyer assortie de déclaration et d’appel en direction, respectivement du président de la République, des partenaires techniques et financiers internationaux; et des organisations nationales.

"l'implication et la participation de la Femme à tout processus de développement est une exigence démocratique et un plébiscite des pouvoirs publics."

 

 

 

Share
   
© Plateforme de veille des femmes 2013