Bamako, 20 Janvier 2014: URGENT: RCA une femme au commande

La Centrafrique sera dirigée par une femme. Catherine Samba Panza a été élue par le parlement centrafricain à la présidence. Elle a lancé un appel « vibrant » à déposer les armes et reçu un soutien international appuyé, militaire et financier.

Maire de la capitale Bangui depuis 2011, née le 26 juin 1954, décrite comme une battante et ayant déjà une longue expérience politique, elle a été élue au second tour de scrutin par le Conseil national de transition (CNT, parlement provisoire). Elle succède à Michel Djotodia, contraint à la démission le 10 janvier pour son incapacité à mettre fin aux tueries interreligieuses, après avoir renversé en mars 2013 le régime de François Bozizé.

Lire la suite : Bamako, 20 Janvier 2014: URGENT: RCA une femme au commande

Bamako,la 18 Janvier 2014: les femmes députés à la Plate-forme d veilles des femmes

14 femmes sur 147 députés. C’est le nombre de femmes au nouveau Parlement malien. Avec ce taux très faible, les femmes sont engagées afin de réussir le pari de leur représentativité au sein des postes de prises de décisions. D'où l'organisation d'une rencontre d'échange avec les 14 femmes députés élues lors des législatives de 2013. Une initiative de la plate-forme de veille des femmes pour des élections sans violence et  équitables.

Cette rencontre qui s'est tenue, le samedi 18 janvier  à la Plate-forme de veille des femmes pour des élections sans violence et équitables, avait pour objectif d'échanger sur une stratégie appropriée pour une meilleure participation des femmes à la vie politique. 

Selon la coordinatrice de la Plate-forme de veille des femmes, Mme Traoré Nana Sissako, cette rencontre permettra d'élaborer une feuille de route pour dégager les voies et moyens conduisant à atteindre des objectifs communs et de relever le défi de l'émergence politique des femmes.  Elle a ensuite rappelé quelques difficultés qui sont relatives à leur positionnement sur les listes électorales, et à leur faible pouvoir économique.

"Les femmes ont été victimes de stéréotypes, de manque de moyens financiers, d'alliances contre nature enfreignant à toute éthique ou morale politique. Ces faits réels n'ont pourtant pas entamé le courage des femmes encore moins leur détermination à briguer tant le poste de président de la République que de député malgré les vicissitudes des zones jadis réputées très conservatrices pour cause d'orthodoxie où la place de la femme ne saurait dépasser la cuisine ou la chambre", a-t-elle laissé entendre.

En prenant la parole, le Ministre de la promotion de la femme, de la famille et de l'enfant, Mme Sangaré Oumou Ba, dira que cette rencontre est  la fin d'un processus et le début d'un autre puis qu'elle caractérise l'entrée en fonction des honorables députés.

Ancienne député, elle  précise qu'elle n'ignore pas la fonction et la mission d'un député en invitant les 14 femmes députés nouvellement élues, à apporter leur contribution aux travaux de séances en les exhortant à plus d'engagement.

Les partenaires techniques et financiers présents à la rencontre ont rassuré les femmes de leur accompagnement tout en les invitant à s'engager afin de relever les défis de leur représentativité dans les instances de prise de décision.

Saly du Journal le  COMBAT

 

Bamako, le 10 janvier 2014: la Directrice Générale du FMI rencontre les femmes leaders du Mali.

Christine Lagarde, la directrice générale du Fonds monétaire international (FMI) a achevée, ce vendredi 10 janvier, une visite au Mali.

Un séjour placé sous le signe d’une reprise économique nécessaire au Mali après la dernière crise militaro-politique qu’a vécue le pays. C’est  dans  cette  optique  qu’elle a  rencontré, hier jeudi, un parterre de personnalités du monde politique des affaires  et la  société  civile notamment les  femmes leaders du Mali.

Lire la suite : Bamako, le 10 janvier 2014: la Directrice Générale du FMI rencontre les femmes leaders du ...

   
© Plateforme de veille des femmes 2013