Mercredi 24 juillet: la plateforme de veille des femmes reçoit le candidat à l’élection présidentielle Racine Thiam!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans le cadre des activités de l’espace électoral pour la participation des femmes aux élections générales 2013, la plateforme de veille a reçu pour la neuvième journée de ses activités, le mercredi 24 juillet 2013, le candidat du Parti CAP en la personne de Monsieur Racine Thiam. Ce dernier a reçu l’opportunité de présenter son projet de société aux femmes du Mali.

Monsieur Racine Thiam a exposé son projet de société qui s’articule autour de deux piliers: la création de richesse et sa bonne redistribution. Racine Thiam souhaite bâtir avec le peuple malien un nouveau Mali. Il veut investir massivement dans l’éducation, la formation, la recherche et l’emploi et faire du Mali un pays émergent d’ici 2023.

Pour lancer ce renouveau, le candidat Thiam estime que des réformes urgentes sont nécessaires dans de nombreux secteurs. L’objectif est de rendre la gouvernance plus efficace. Il entend s’il est élu, renforcer la capacité opérationnelle de nos forces de défense et de sécurité en les dotant de moyens adaptés à leurs missions régaliennes : la défense de l’intégrité territoriale et la protection des personnes et de leurs biens.

Pour le secteur de la justice, il  propose de revoir les conditions salariales des fonctionnaires de justice. Il entend organiser des Etats généraux afin d’engager de nouvelles réformes pour assainir et parfaire le secteur. Il déclare : « notre justice doit être une véritable justice équitable, indépendante et impartiale ».

L’éducation occupe également une large place dans le projet de société du candidat Thiam. Il propose pour cela une nouvelle vision pour l’école malienne. Il s’est engagé à restructurer le secteur éducatif en profondeur, mettant l’accent sur la qualité de l’enseignement et la mise à disposition d’infrastructures modernes tels que des laboratoires et des bibliothèques équipées dans les universités.

« Les ressources maliennes doivent être mieux exploitées. C’est un chemin indispensable pour sortir de la pauvreté ». Conscient de cette réalité, Mr. Thiam s’engage à soutenir le secteur privé par la création d’un fonds de garantie d’un montant de 20 milliards de FCFA.

Cette proposition a fait l’objet d’échanges nourris avec les femmes présentes dans l’assemblée. Ces dernières ont rappelé toutes les difficultés auxquelles sont confrontées d’une part, les femmes entrepreneurs et d’autre part les femmes travaillant dans le secteur informel: difficulté d’accéder au crédit, problème d’accès aux filières de distributions, discrimination culturelle, etc. A la suite de ces échanges et conscient que les problèmes économiques sont au cœur des problèmes des femmes, le candidat Thiam s’est engagé à intégrer dans son projet de société, le réaménagement de la fiscalité pour y intégrer une préférence pour les femmes entrepreneurs. Il souhaite également assainir le secteur de la micro-finance. Mr. Thiam a déclaré : « Il faut donner les conditions économiques qui permettent aux femmes de se développer par elles-mêmes, cela va réduire naturellement les inégalités ». Ces échanges démontrent la capacité d’influence des femmes maliennes sur les candidats pour une meilleure prise en compte de leurs préoccupations.

Racine Thiam souhaite  mettre  en place une allocation familiale de 5000 Francs par enfant et par mois jusqu’à 12 ans et jusqu’aux 3ièmes enfants. C’est un premier pas vers l’allocation familiale universelle.

La question de la parité a fait l’objet d’échanges animés entre le candidat Thiam et le public présent dans la salle. Mr. Thiam nous dit « la question de l’égalité n’est pas secondaire. Elle est au cœur de notre dispositif ». Le candidat a proposé dans un premier temps de fixer comme objectif, dans une loi, un quota de 40% de femmes sur les listes électives, à réaliser sur une période de 10 ans. Il souhaite être pragmatique et évolué par étapes vers l’objectif de 50%. Mais les femmes maliennes lui ont rappelé les engagements pris par le Mali au niveau international à travers le Protocole de Maputo. Elles l’ont exhorté à adopter une position ambitieuse. Mr. Thiam a finalement pris l’engagement solennel d’opté directement pour la parité pleine et entière soit un quota fixé à 50%. C’est une belle réussite pour la plateforme de veille.

Mr. Thiam souhaite renforcer l’indépendance des organisations de la société civile en mettant  en place une subvention de 1 milliard 400 Millions de Francs afin de leur permettre de jouer leur rôle de contre-pouvoir et de contrôle. Avant de prendre congé des femmes, l’hôte du  jour les a rassurées de sa disponibilité sans condition à tout mettre en œuvre pour que les femmes retrouvent la place qui doit leur revenir de droit. Il a apposé sa signature sur la couverture de la paix, s’engagement pleinement pour la parité !

 

 

 

 

 

 

Invité du 16/07/2013 : le candidat Moussa Mara s'engage

Les engagements de Moussa Mara sur la plate forme de veille des femmes pour des élections sans violences....

   
© Plateforme de veille des femmes 2013