Qui somme nous?

«La plate forme de veille des femmes pour les élections sans violence, équitable et transparente au Mali est un groupe composé d'organisations féminines du Mali, cette initiative, coordonnée par  le groupe Pivot –Droit et Citoyenneté » rentre dans le cadre de l’engagement et de l’implication des femmes pour la tenue d’élections libres transparentes et non violentes en vue de doter le Mali d’outils légaux pour la Gouvernance inclusive.

I) Contexte  et  justification :

La  situation  chaotique  que  traverse  le  Mali  aujourd’hui  est  la  conséquence d’une mal gouvernance spécifiquement basée sur l’exclusion et l’iniquité dans la gestion des pouvoirs publics. Pendant les  cinquante dernières années, il a été observé un manque criard d’égard à la  situation  des  droit  humains  en  général  et  celle  des  femmes  en  particulier.

Ainsi,  nous avons assisté impuissamment  à l’application d’une pratique barbare et d’un autre siècle dite «  la charia » dans les zones occupée de notre pays par des terroristes se faisant passés  pour des « extrémistes musulmans ». Ces violations massives des droits de l’homme et les exactions de toutes sortes pratiquées nous interpellent tous et chacun en vue de leur éradication définitive. Ces crises ont conduit également de nos compatriotes  à se réfugier et se déplacer pour sauver leurs vies, ces franges sensibles sont confrontées également à un désastre humanitaire. De plus, il a été constaté que les femmes et les filles constituent la majorité qui subit les conséquences négatives des  conflits, telles que les violences sexuelles entre autres.

En vue d’éviter une aggravation de la situation, une mobilisation des efforts s’impose. Il apparaît nécessaire de faire une réelle implication des femmes et des jeunes filles au niveau institutionnel et dans les organes de prise de décisions pour assurer un avenir meilleur  à cette couche sensible.

Pour assurer une pleine participation des femmes dans les processus de prévention, gestion, résolutions des conflits et la consolidation d’une paix durable plusieurs résolutions ont été adoptées au Conseil de Sécurité des Nations Unies en leur faveur dont : 1325 (2000), 1889 (2009), 1820 (2008) et 1888 (2009). Des efforts d’opérationnalisation de la résolution 1325 ont été faits à travers l’élaboration d’un plan d’action national. La mise en application des  différents accords, traités et conventions en vue de l’équité entre Homme et Femme connaît une large difficulté au niveau décisionnel. Nous estimons venue l’heure pour tous de s’atteler avec énergie à leur application au bénéfice de tous les maliens.

Les élections constituant le crédo démocratique permettant de doter toute nation d’outils légaux en vue d’une gouvernance saine, un développement harmonieux dans un cadre débarrassé de violences, le Groupe Pivot –Droits et Citoyenneté des femmes se veut participante de la vie de la nation tant dans sa refondation que dans le souci de l’accompagnement adéquat pour redéfinir des normes de gestion équitables de la nation qui s’imposent à tout pouvoir issu des urnes à travers les objectifs suivants. 

1.1 Objectif  général :

  • Créer des moments de dialogue et de concertations entre les acteurs politiques et les citoyennes, pour une meilleure appréhension de chaque partie sur les questions sociales, politiques et économiques et les ambitions et attentes,
  • S’informer sur les projets de sociétés des partis  politiques  et des autres candidats et les stratégies de gouvernance du pays.

  1.2 Objectif  spécifique :

  • Susciter les échanges entre les acteurs politiques et les femmes sur les questions de genre en envisageant les solutions possibles.
  • Obtenir des acteurs politiques la prise en compte d’un  quota  de  représentation  des  femmes au sein de leurs regroupements et les organes de décision  du pays.
  • Elaborer une charte de bonne gouvernance tenant compte de l’équité entre Homme et Femme.

 1.3  Résultats attendus :

  • des espaces de dialogue et d’échange ont été créés pour permettre aux candidats et aux femmes de se parler ;
  • les candidats ont pu avoir au cours des échanges, des informations sur les sujets qui préoccupent les femmes, pour  discuter leurs projets et programmes de sociétés.
  • une charte de bonne gouvernance sur l’équité est adoptée entre les parties.

II Méthodologie :

La rencontre regroupera deux cent (200) participants (es) issus des organisations faitières de la société civile, des Medias.

Les thèmes de discussions sont identifiés à durée de 15 mn disposé par le candidat sur son projet de société, une personne ressource expert des questions de gouvernance facilitera les échanges.

le  GP/DCF  avec  l’appui   financier   et  technique  de l’ONU  FEMME  ouvre son espace d’échange  à  Bamako  pendant  la  période  du : 27 Juin  au 10 Juillet 2013

  • Des  candidats  seront  invitées  pour  discuter  de  leurs  programmes  de  société
  • Débats  d’échange
  • La  conférence   débat   sera  couverte  par  la  presse.
  • Des  documents audio-visuel  serons   produits (photos, éléments sonore, et vidéo)  
  • Des visites seront effectuées  par un groupe d’éminentes  femmes  leaders pour sensibiliser les différents acteurs et diffuser des messages de paix
  • Des alliances seront tissées avec les autres missions d’observation pour travailler en synergie et veiller au respect du processus électoral
  • Un  rapport  circonstancié  sera  produit   en  lien  avec  la  thématique.

 

 

 

Share
   
© Plateforme de veille des femmes 2013